Témoignages client

Encourager les jeunes femmes de Turquie à faire carrière dans l’informatique

Aider les femmes turques à évoluer dans les carrières de l’informatique

Reyyan Ayfer

Reyyan Ayfer, présidente adjointe de l’enseignement de l’informatique et des technologies pédagogiques à l’Université de Bilkent à Ankara, se passionne pour tous les aspects de l’informatique. Les membres de son équipe et elle-même enseignent la gestion des bases de données, les langages de programmation, les structures de données, ainsi que la déontologie et la sécurité des informations.

Réparti sur quatre années, le programme de son département enseigne aux étudiants l’analyse de scénarios commerciaux complexes, la conception de modèles de données, ainsi que la création de bases de données avec SQL. Les cours Oracle Academy « Database Foundations » et « Design and Programming with SQL » sont des éléments centraux de son programme et en font partie depuis plus de 15 ans.

« Oracle Academy me permet de transmettre la joie que j’avais à résoudre les problèmes avec la programmation informatique lorsque j’étais étudiante de premier cycle à l’Université technique du Moyen-Orient », explique-t-elle. « C’était tellement amusant que j’ai suivi autant de cours d’informatique optionnels que possible, et c’est maintenant devenu une vocation. »

Autre facette de la vocation de Mme Ayfer qui est née de son goût pour l’informatique : aider les femmes turques à évoluer dans les carrières de l’informatique.

« Même si le pourcentage de femmes qui étudient l’informatique est passé de 20 à 30 % ces dix dernières années, il existe toujours une disparité entre les sexes dans l’enseignement supérieur et sur le marché du travail », fait-elle remarquer.


Devenir une ambassadrice pour les femmes dans le domaine de l’informatique

Je souligne combien Oracle Academy encourage les jeunes femmes à envisager les métiers de l’informatique et les soutient avec des ressources sur l’informatique


En 2004, Mme Ayfer a fondé BILWIC (Bilkent University Women in Computing), la première section étudiante non américaine de l’ACM-W (Association for Computing Machinery’s Council on Women in Computing). Son objectif : améliorer l’enseignement de l’informatique pour les femmes et augmenter le nombre de femmes qui travaillent dans les disciplines STEM.

Depuis, dans ses efforts continus pour promouvoir l’association ACM-W, Mme Ayfer a aidé à créer des sections étudiantes dans 12 autres universités turques. S’attachant à rendre visite et à intervenir fréquemment dans ces sections, elle continue à mettre en avant le programme Oracle Academy, en organisant des tables rondes sur l’informatique, des ateliers et des événements sur les campus universitaires, le tout en s’appuyant sur les réseaux sociaux de BILWIC pour relayer l’information.

« Lorsque les étudiantes sont invitées à des réunions et des activités, l’information circule de bas en haut », note-t-elle. « Oracle Academy est un programme très attractif car les compétences en informatique qu’il permet d’acquérir sont extrêmement recherchées et les certifications qu’il fournit sont reconnues par le secteur. »

Pour aider les étudiantes à obtenir des certifications, Mme Ayfer aide les enseignants d’université à inscrire leurs étudiantes à des examens débouchant sur la certification Oracle Certified Associate pour Java et Database.

Une autre de ses activités consiste à promouvoir des ateliers d’initiation à la programmation, qui présentent l’informatique de manière plus ludique pour les jeunes. Sous le nom de « Workshop-in-a-Box » Oracle Academy, ces ateliers permettent à des bénévoles qui ne sont peut-être pas spécialisés dans l’enseignement de l’informatique d’initier des élèves à cette matière.

Toujours dans sa volonté de rendre les carrières dans les métiers technologiques plus attrayantes et accessibles pour les jeunes femmes, elle a aidé à organiser l’événement Ankara Celebration of Women in Computing, une manifestation récurrente au cours de laquelle des intervenantes racontent leur parcours professionnel.

« Je souligne combien Oracle Academy encourage les jeunes femmes à envisager les métiers de l’informatique et les soutient avec des ressources sur l’informatique », déclare-t-elle.

Mme Ayfer, en tant que présidente fondatrice d’ACM-W Europe, a été l’une des initiatrices principales de la fameuse conférence d’ACM Celebration of Women in Computing appelée « womENcourage ». Celle-ci a débuté en 2014 et la prochaine édition aura lieu en octobre 2018 à Belgrade en Serbie. WomENcourage rassemble les femmes autour des métiers de l’informatique, leur permet d’échanger leurs connaissances et leur expérience, et fournit un soutien aux femmes qui étudient l’informatique ou commencent leur carrière dans ce domaine. Oracle Academy est un sponsor Platinum de la conférence.
 

Démontrer que les femmes peuvent réussir en informatique

Je suis convaincue que la prochaine génération va résoudre les problèmes auxquels nous avons fait face jusque là en matière de diversité dans l’informatique…


Mme Ayfer est fière que la section étudiante qu’elle a créée, BILWIC, ait remporté l’événement annuel Chapterthon 2017 de l’Internet Society (ISOC). Seule initiative turque présentée au concours, « Coding Sisters » était un excellent exemple des efforts déployés pour aider à réduire les disparités hommes-femmes dans les disciplines STEM et à mettre en avant les réussites des femmes dans le domaine technologique.

Trente membres de BILWIC, assistés par Oracle Academy, ont dispensé des ateliers de codage pour débutants à 42 collégiennes et lycéennes provenant de milieux défavorisés. Les élèves ont appris à créer des plateformes et des jeux 3D à l’aide de la plateforme Alice promue par Oracle Academy.

L’initiative Coding Sisters a battu 31 autres propositions de sections étudiantes ISOC du monde entier. Cette réussite est en partie due à l’engagement de Mme Ayfer à encourager les élèves filles à étudier l’informatique. « C’est un sentiment merveilleux d’apprendre la réussite d’une section étudiante à laquelle vous avez consacré tant de temps et d’efforts », explique-t-elle.

« Je suis convaincue que la prochaine génération va résoudre les problèmes auxquels nous avons fait face jusque là en matière de diversité dans l’informatique, comme les préjugés et la discrimination, qu’ils soient conscients ou inconscients », déclare Mme Ayfer. « Les organisations comme Oracle Academy et ACM-Women font évoluer les choses en ce sens à travers des initiatives pédagogiques, mais aussi en donnant les moyens aux femmes au sein de leurs propres structures. »

Promouvoir la diversité dans les domaines informatiques constitue un pilier de la mission d’Oracle Academy. Pour en savoir plus, rendez-vous sur academy.oracle.com.
 


Hardware and Software, Engineered to Work Together