Témoignages client

Jake Sunday crée « Alice Arcade »

La vision d’un adolescent en passe de transformer l’enseignement de la programmation

« J’ai décidé que je voulais faire quelque chose d’incroyable. » Une déclaration inspirée, mais rare dans la bouche d’un jeune de 16 ans. Jake Sunday est une exception à la règle, à de nombreuses règles pour tout dire. Ce lycéen originaire de l’Utah compte déjà plusieurs expériences impressionnantes à son actif : il a participé en tant qu’intervenant à JavaOne4Kids, l’une des conférences informatiques dédiées aux enfants les plus importantes d’Amérique du Nord, il a créé et développé « Alice Arcade », un projet de programmation unique qui enseigne le langage informatique aux enfants, et a conçu l’une des dernières expositions les plus populaires au Leonardo Museum de Salt Lake City.

Jake a découvert son goût pour l’informatique il y a environ huit ans, après avoir suivi un cours technique qui abordait le langage de programmation Java et le développement d’animations 3D. Il a commencé à explorer la programmation et n’a jamais cessé depuis. En octobre 2015, Jake s’est rendu à la conférence JavaOne4Kids, un événement parrainé par Oracle Academy qui se tient chaque année le samedi précédent le salon Oracle OpenWorld, au cours duquel il a participé à des ateliers Oracle Academy. Jake, qui a maintenant 16 ans, possède une maîtrise plus qu’honorable de Java et utilise ses compétences et ses connaissances pour créer des jeux et encourager d’autres élèves à apprendre la programmation.

Mais son projet le plus important en date n’est autre que celui qui lui a voulu de participer en tant qu’intervenant à JavaOne4Kids 2016. Il s’agit d’« Alice Arcade », une formation ludique d’inspiration rétro à la programmation de base Java offrant un système de jeu qui n’est pas sans rappeler les jeux des années 80 comme Pac-Man™ et Frogger™. Jake a fusionné cette formation à l’ outil d’instruction de programmation appelé Alice.

Développé par une équipe dirigée par la Carnegie Mellon University, Alice invite les apprenants ayant peu ou pas d’expérience à apprendre les notions fondamentales de la programmation Java en développant des animations 3D, des histoires et des jeux à l’aide d’opérations glisser-déplacer qui correspondent chacune à une commande de langage de développement.

Alice est un outil utile pour initier les débutants aux bases de la programmation ; Jake savait donc qu’il serait l’environnement de développement idéal à exploiter pour aider d’autres apprenants à découvrir la programmation. Ce qu’il aime dans l’outil Alice, c’est que les élèves sont amenés à saisir et enregistrer parfaitement les bases de Java sans même s’en rendre compte.


Faire quelque chose d’exceptionnel

Cela a commencé lorsque je suis allé à JavaOne4Kids. Après avoir vu toutes ces personnes qui accomplissaient des choses incroyables, j’ai décidé que je voulais faire quelque chose d’incroyable.


Le projet « Alice Arcade » a vu le jour parce que Jack a découvert Alice lors de l’édition 2015 de JavaOne4Kids. « Cela a commencé lorsque je suis allé à JavaOne4Kids. Après avoir vu toutes ces personnes qui accomplissaient des choses incroyables, j’ai décidé que je voulais faire quelque chose d’incroyable », explique Jake. Intrigué par l’outil Alice, Jake a fait valoir ses nouvelles compétences en développant son propre jeu d’arcade. Alice Arcade est conçu pour faire découvrir la programmation de manière conviviale avec des invites d’instruction étape par étape qui expliquent tout ce que l’utilisateur a besoin de savoir.

Pour Jake, Alice Arcade n’était pas seulement un moyen de voir ce qu’il était capable de faire. Son travail servait un but précis : en tant que membre des Boy Scouts d’Amérique, Jake devait réaliser un projet au service de la communauté afin de démontrer ses qualités de leader. La difficulté tenait à avoir un impact à la fois sur la communauté, les écoles et l’église, et Jake pense avoir réussi son pari avec Alice Arcade.

S’il existait le moindre doute concernant l’incroyable utilité d’Alice Arcade, l’intégration du système dans l’exposition permanente du musée Leonardo de Salt Lake City l’a dissipé.

Depuis 2011, le Leonardo, un musée dédié aux sciences, aux technologies et à l’art, permet à ses visiteurs de découvrir des créations innovantes, pédagogiques et stimulantes.

« C’est aujourd’hui l’une des pièces les plus populaires du Leonardo et elle a été développée par un adolescent de 16 ans », déclare humblement Jake. « J’aime l’idée que des enfants ont envie de découvrir mon jeu d’arcade et d’y jouer. » Il est particulièrement fier lorsque des enfants qui ne connaissent pas la programmation ressortent du musée avec l’envie de s’y initier.
 

Tourné vers l’avenir

De nos jours, de nombreuses écoles ne font pas de l’informatique une priorité, ce qui est dommage selon moi, et je suis content que mon école la mette en avant.


En des mots très simples, Jake explique avec aplomb qu’il est convaincu que chaque enfant devrait apprendre un minimum sur la programmation.

S’il pouvait décider, Jake ferait en sorte que les enfants soient initiés à l’informatique bien avant le lycée. Selon lui, l’école primaire est le moment idéal pour poser les premières bases et enseigner les notions de Java avec des outils tels qu’Alice. « Je crois que nous devons au moins essayer de faire entrer l’informatique à l’école primaire, au lycée et à l’université pour que tout le monde puisse s’y familiariser même s’ils ne s’y intéressent pas. Pour leur enseigner simplement les notions de base. »

Pourquoi ? Sans hésitation, Jake répond qu’en 2020, le marché de l’informatique offrira 2,5 millions d’opportunités professionnelles et qu’il s’inquiète du manque potentiel de personnes formées capables de pourvoir ces postes.

Il a choisi un système de jeu pour son projet Alice parce que, tout comme de nombreux enseignants qui ont deux fois son âge, il cherche des méthodes pédagogiques toujours plus captivantes pour enseigner l’informatique aux jeunes et les encourager à s’essayer à la programmation. « De nos jours, de nombreuses écoles ne font pas de l’informatique une priorité, ce qui est dommage selon moi, et je suis content que mon école la mette en avant. Nous avons deux cours sur l’informatique par an », déclare-t-il fièrement, regrettant que de nombreuses écoles des États-Unis « n’en dispensent aucun ».

S’il défend l’enseignement de l’informatique, c’est en partie parce qu’il sait qu’il n’aurait pas connu ce succès s’il n’avait pas bénéficié des mêmes opportunités d’apprentissage. En tant que membre institutionnel d’Oracle Academy, son système éducatif l’a bien préparé à créer et à peaufiner des projets qui l’enthousiasment.

De toute évidence, Jake a bien réfléchi à l’avenir de l’enseignement de l’informatique et est déterminé à laisser une marque dans ce domaine avec Alice Arcade. Mais qu’en est-il de ses futurs projets ? Jake hésite toujours entre plusieurs possibilités et s’intéresse à différents cursus. Il parle avec passion de son désir d’entrer dans certaines des meilleures écoles de programmation et de conception de jeux des États-Unis, et continuera sans nul doute de contribuer au monde de l’informatique et de l’enseignement dans les années à venir.
 


Hardware and Software, Engineered to Work Together